Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 Mar

Nos organes n'ont pas le mème âge ! 😳⚗️🔬😮 !!!

Publié par la pintade rose  - Catégories :  #je n'aime pas, #Les Odileries

A 20heures, le 25/10/2013, j'apprenais par Planet que des chercheurs ont révélés que "nos Organes n'ont pas le même Age" qu'ils ne vieillissent pas de la même façon.

Saperlipopette ! par exemple, à 50 ans, mes seins avaient 12 ans de plus !!!!

Vous qui avez 40, 50, 60 ou plus, cela fait un petit choc, non ?

La Pintade Rose

                                                                                                               

Nos organes n'ont pas le mème âge ! 😳⚗️🔬😮 !!!

Une étude américaine révèle qu'à 38 ans, l'état de vieillissement d'un individu peut correspondre à celui d'une personne de 30 ans... ou à celui d'une de 60 ans.

L'âge sur votre carte d'identité n'est pas forcément celui de vos organes. C'est ce que révèle une étude de la National Academy of Science. Explications.

Des rythmes de vieillissement variables. Les chercheurs ont étudié les métabolismes d'un groupe de 954 personnes nées en Nouvelle-Zélande en 1972 et 1973. Ils ont étudié leurs reins, foie, poumons, dentition, vaisseaux sanguins, métabolisme et système immunitaire à l'âge de 26, 32 puis 38 ans. Avec 18 données différentes pour mesurer l'état de santé et le vieillissement, ces chercheurs ont arrêté un "âge biologique" pour chaque participant, à l'âge de 38 ans. A ce même âge, certains étaient dans un état de vieillissement d'une personne en-dessous de 30 ans, d'autres de près de 60 ans.

Vieillir biologiquement de 3 ans en un an. Lorsque la plupart des participants à l'étude vieillissent, comme attendu, d'une année biologique par an, voire moins, certaines personnes, expliquent les chercheurs, ont un vieillissement biologique de trois ans en une année. Ceux dont le corps vieillit le plus vite ont également eu "des résultats plus mauvais lors de tests généralement soumis aux personnes de plus de 60 ans, comme des tests d'équilibre, de coordination et de résolution de problèmes", peut-on lire dans cette étude.

 

L'espoir. Pour Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille, cette découverte ouvre la voie à des moyens de ralentir le vieillissement : "avec cette méthode, on a quelque part l'identification de gens qui vieillissent plus ou moins vite. Or, on sait qu'il existe des traitements qui servent à protéger du vieillissement comme les traitements anti-oxydants. Si on arrive à ralentir ce vieillissement suffisamment, on pourra voir un effet de ces traitements", a-t-il expliqué sur Europe1.

L'explication n'est pas seulement génétique. Alors la question reste tout de même : pourquoi certains vieillissent biologiquement plus vite que les autres? Une précédente recherche avait mis en évidence que l'aspect génétique n'entrait en compte qu'à 20% dans le vieillissement. Les principales causes étant le comportement en termes de santé et l'environnement. L'environnement, la consommation de tabac ou d'alcool constituent des facteurs de risque.

 Les scientifiques distinguent cinq âges - cinq phases - dans le développement de notre cerveau. Le premier âge  se déroule pendant la grossesse. Il commence quatre semaines après la fécondation et va jusqu'à la naissance. Les premières cellules nerveuses (les fameux neurones) se forment donc très tôt, dès le 28e jour de grossesse alors que l'embryon n'est pas plus gros qu'un grain de riz. Cela démarre très fort : 3.000 nouveaux neurones sont construits par secondes.

 

Au sixième mois, 90 milliards de neurones se sont ainsi formés. Parallèlement, des connexions s'établissent entre eux. Tout un réseau se construit, mais il va falloir faire du tri. Un grand nombre de neurones et de connexions vont disparaitre au cours du développement du cerveau pour ne garder que les circuits utiles. Un processus très lent qui démarre avant la naissance et qui va se poursuivre pendant plus de 20 ans.

Avant la naissance

Le cerveau du fœtus est plus ou moins capable de percevoir et d'enregistrer des évènements extérieurs. Au septième mois de grossesse, il entend la voix de sa mère. Il est même capable de la mémoriser. Des neurobiologistes ont montré que 12 heures après la naissance, le bébé préfère écouter la voix de sa mère plutôt que celles d'autres femmes.

 

D'autres tests indiquent qu'un nouveau-né écoute plus attentivement une histoire lue par sa mère lorsque celle-ci lui avait lu ce même texte plusieurs fois au cours des deux derniers mois de la grossesse.

 

Le deuxième âge  de notre cerveau démarre à la naissance et se poursuit jusqu'à 12 ans. Durant cette période un nombre extraordinaire de connexions s'établit. Le cerveau est particulièrement malléable à l'apprentissage et aux effets de l'environnement.

 

Le troisième âge  s'étend de 12 à 25 ans. C'est celui du grand élagage. Le cerveau de l'adolescent sélectionne certaines connexions et en supprime d'autres. Les modifications du comportement à cet âge correspondent à des modifications de connexions neuronales qui vont modeler considérablement les régions cérébrales indispensables au comportement social.

 

Le quatrième âge  du cerveau  est le plus long de tous : entre 25 et 65 ans. L'organe de la pensée est à son fonctionnement maximal. Vous avez peut-être déjà entendu cette idée selon laquelle à partir de 25 ans notre cerveau perd des neurones, un peu comme s'il entamait une lente dégénérescence ? Et bien c'est faux. Arrivé à maturité il ne perd quasiment plus de neurones.

Une évolution constante

Mais il ne faudrait pas en conclure que notre cerveau mature n'évolue plus. Toute sa vie il fait preuve d'une grande plasticité. De nouvelles connexions s'établissent en fonction des circonstances et de nos activités. Concrètement si vous apprenez à jouer d'un instrument de musique, de nouvelles connexions vont se créer dans votre cerveau entre les aires auditives et les aires motrices.

 

Les scientifiques ont découvert que contrairement à ce que l'on pensait, notre cerveau conserve au moins dans deux régions (l'hippocampe et les parois des ventricules) la capacité de produire de nouveaux neurones qui peuvent venir réguler des circuits existants et permettre une amélioration de l'apprentissage et de la mémoire.

 

Le cinquième âge  commence à partir de 65 ans, parfois un peu plus tard. S'amorce alors un déclin progressif des capacités cognitives. Ce sont surtout les connexions qui sont altérées. A la fin de sa vie le cerveau a perdu moins de 5 % de ses neurones.

Nos organes n'ont pas le mème âge ! 😳⚗️🔬😮 !!!
Commenter cet article

Archives

À propos

Coups de cœur, coups de bec d'une habitante de Sant Nazer (44600)