Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la pintade rose

Les Français ont plus peur de devenir pauvres que leurs voisins européens, malgré une tendance prolongée à la réduction de la pauvreté depuis les années 1970. Est-ce à dire que cette tendance s’est arrêtée ? Que les statistiques mesurent mal la précarisation d’une partie croissante de la population française ? Aujourd’hui, la pauvreté frappe de plus en plus les urbains, les travailleurs et les jeunes. La persistance d’un chômage de masse et la fragilisation des parcours professionnels affaiblissent la cohésion sociale. La progression des foyers monoparentaux fait perdre son rôle de filet de protection à la famille. Or les enfants des familles pauvres sont particulièrement touchés par l’échec scolaire. Comment briser cette spirale de la pauvreté ? Les dépenses sociales françaises, parmi les plus élevées des pays développés, sont peu ciblées sur les personnes pauvres. Si l’État a récemment multiplié les dispositifs d’incitations afin d’encourager le retour à l’emploi des ménages à bas revenus, le taux de pauvreté est resté stable, à cause du développement du temps partiel et des emplois peu qualifiés. Dans ce contexte, c’est l’ensemble des politiques sociales qu’il faut repenser, pour concilier efficacité et solidarité.

Nos dirigeants n'y pensent pas assez et certains , pas du tout ou bien mal puisqu'ils ne savent ce que c'est que "la Pauvreté" ou bien être "à découvert tous les fins de mois"

                                                        La pintade rose

l'histoire de la fourmi ou l'histoire de nos financiers..... ()()() �

Cette histoire est notre monde actuel, c'est une fable qui me fait rire jaune.

le monde de la finance dans toute son horreur .....

L' imbécilité et l'indifférence totale des riches pour les pauvres !

 

Il était une fois une Fourmi heureuse,

 

productive qui, tous les jours, arrivait de bonne heure à son travail. Elle passait toute sa journée à travailler dans la joie et la bonne humeur, poussant même la chansonnette.

Elle était heureuse de travailler et son rendement était excellent mais, malheur !, elle n'était pas pilotée par un manager..

Le Frelon, PDG de l'entreprise, considérant qu'il n'était pas possible que la situation puisse perdurer, créa un poste de Manager pour lequel il recruta une Coccinelle avec beaucoup d'expérience.

La prémière préoccupation de la Coccinelle fut d'organiser les horaires d'entrée et de sortie de la fourmi. Elle créa également un système de compte-rendu et de fiches navettes.Très vite, il fallut engager une sécrétaire pour l'aider à préparer les dossiers et le reporting, si bien qu'elle recruta une araignée qui mis sur pied un système de classement et qui fut chargée de répondre au téléphone. Pendant ce temps là, la fourmi heureuse et productive continuait de travailler, travailler, travailler.

Le Frelon était ravi de recevoir les rapports de la Coccinelle, si bien qu'il lui demanda des études comparatives avec graphiques, indicateurs et analyse de tendance. Il fallut donc embaucher un cafard pour assister le manager et il fallut acheter un nouvel ordinateur avec une imprimante. Assez vite, la Fourmi heureuse et productive commença à baisser de rythme et à se plaindre de toute la paperasserie qui lui était dorénavant imposée.

Le Frelon considéra qu'il était temps de prendre des mesures. Il créa donc le poste de chef de service pour superviser la Fourmi heureuse et productive. Le poste fut pourvu par la Cigale qui changea tout le mobilier de son bureau et qui demanda un nouveau fauteuil ergonomique ainsi qu'un nouvel ordinateur avec écran plat. Seulement, avec plusieurs ordinateurs, il fallut aussi installer un serveur réseau. Le nouveau chef de service ressentit rapidement le besoin de recruter un adjoint (qui était son assistant dans son ancienne entreprise)  afin de péparer un plan stratégique de pilotage ainsi que le budget de son nouveau service. Pendant ce temps là, la Fourmi était de moins en moins heureuse et de moins en moins productive.

" Il va nous falloir bientôt commander une étude sur le climat social " dit la Cigale.

Un jour, le Frelon, PDG, en examinant les chiffres, se rendit compte que le service dans lequel la Fourmi heureuse et productive travaillait, n'était plus aussi rentable qu'avant. Il eut recours aux services d'un prestigieux consultant, Mr. Hibou, afin qu'il fasse un diagnostic et qu'il apporte des solutions. Le Hibou fit une mission de trois mois dans l'entreprise à l'issue de laquelle il rendit son rapport : " il y a trop de personnel dans ce service " .

Le Frelon suivit ses recommandations et licencia la Fourmi !

Moralité : Etre une Fourmi heureuse et productive ne rapporte pas toujours, tu fais vivre les frelon, coccinelle, araignée, cigale, hibou et autre cafard mais as-tu le choix !

Lamentablement, tout ceci est basé sur des études scientifiques universitaires qui démontrent que la majorité des gestionnaires tendent à devenir des parasites...

Tel est la naissance du Monde. Descendons-nous de la Fourmi ou du Frelon ? tel est la loi de la Finance, depuis que le monde est monde. Dans quel camp ètes-vous ?

C'est une fable politique, simpliste mais réelle. Les Frelons enrichis se sont envolés vers des niches en laissant des entreprises dirigés par des directeurs payés grassement, oui, largement par rapport aux salaires des fourmis. Pas de solidarité. Les Frelons attendent sagement les benéfices qui s'amplifient de jour en jour. Le Gournement n'a rien et vit comme nous avec des "crédits revolving"  Qui peut payer leurs privilèges, notre retraite, enfin tout ce que le peuple a besoin pour vivre, survivre. Peut étre vendre quelques petits trésors (il est vrai que cela a déja commencé) Peut étre, que le gouvernement devrait laisser leurs ministères, leurs hotels particuliers en musée et aller dans des bureaux normaux comme cela se passe ailleurs et je ne parle pas des finances de tous nos parlementaires et ainsi de suite...

 

La Bécasse n'est pas loin, elle croule d'un rire jaune!

et la Pintade cacabe ...

La Pintade Rose

l'histoire de la fourmi ou l'histoire de nos financiers..... ()()() �
l'histoire de la fourmi ou l'histoire de nos financiers..... ()()() �

Commenter cet article

goujon francine 26/02/2015 12:29

GĂ©nial bravo ....