Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la pindade rose rainbow

Cancer : des chercheurs créent une protéine empêchant les métastases

 

Des chercheurs de l'université Stanford ont produit une protéine capable d’interrompre la voie de signalisation à l'origine des métastases. Cette stratégie semble efficace chez des souris atteintes de cancers du sein ou de l’ovaire.

 

Chez la souris, la protéine fabriquée par les chercheurs a réduit les métastases de cancer du sein et de l’ovaire. © Rama, Wikimedia Commons, cc by sa 2.0

AXL modifiée bloque GAS6 et le signal déclenchant les métastases

Dans la nature, les protéines évoluent sur des millions d’années. Il est néanmoins possible d’accélérer ce processus in vitro en utilisant une technologie appelée « évolution dirigée ». Ainsi, pour trouver la protéine AXL la plus efficace pour leur projet, les chercheurs ont créé des millions de séquences d’ADN légèrement différentes, chacune codant pour un des variants de la protéine AXL. Ils ont ensuite sélectionné le variant qui se lierait le mieux à GAS6. Des modifications ont été effectuées pour que la protéine reste longtemps dans le sang et que son interaction avec GAS6 soit irréversible. Par cristallographie, les auteurs de l'étude ont visualisé l’association des protéines AXL et GAS6, afin d'examiner les changements moléculaires permettant la liaison la plus solide entre les deux protéines.

Les chercheurs ont alors injecté cette protéine AXL dans le sang de souris atteintes de cancers du sein ou de l’ovaire. Résultats : chez les premières, on a constaté 78 % de nodules métastatiques en moins par rapport aux souris non traitées. Chez les souris avec un cancer de l'ovaire, c'est encore mieux, le nombre de nodules métastatiques étant réduit de 90 % avec la protéine AXL modifiée !

La protéine que les chercheurs ont créée est en fait un leurre pour GAS6, qu'elle empêche d’agir. Le signal qui habituellement est émis lors de l'association GAS6 et AXL n'a pas lieu. Pour Amato Giaccia, l'un des auteurs de l’article, « c’est une thérapie très prometteuse qui semble efficace et non-toxique dans les expériences pré-cliniques. Cela pourrait ouvrir une nouvelle approche au traitement du cancer ».

 

          ps. La pintade rose

 
 
Contre les métastases !Contre les métastases !

Commenter cet article