Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
09 Sep

Grace Kelly. ....par Nicole Kydman

Publié par la pindade rose rainbow  - Catégories :  #j'aime

J'ai vu le film " Grace Kelly " avec Nicole Kidman

Personnellement, j'ai beaucoup aimé le film... Il est esthétique et touchant et Nicole Kidman est magnifique dans le rôle... aucune autre actrice n'aurait pu être aussi crédible qu'elle..; Certains journalistes ont-ils décidé d'éreinter ce film ? Injuste et stupéfiant...

Grace est issue d'une famille paternelle irlandaise et catholique. Son père, John B. Kelly, Sr., a construit la fortune familiale ; aussi grand sportif qu'entrepreneur, il a remporté deux médailles d'or olympiques : en 1920 à Anvers, ainsi qu'une en 1924 à Paris en aviron. Sa mère Margaret Katherine Majer, ancienne championne de natation et mannequin de mode, est d'origine prussienne. Ses parents incarnent le rêve américain[1].

John B. Kelly avait une sœur Grace, morte en bas âge. Conformément au souhait de sa défunte mère Mary Costello Kelly, il donne à sa fille le prénom de sa sœur. Grace Patricia Kelly a deux sœurs, Margaret Katherine (13 juin 1925 – 23 novembre 1991), surnommée « Peggy », et Elizabeth Anne (25 juin 1933 – 24 novembre 2009), surnommée « Lizanne », et un frère, John B. Kelly, Jr. (24 mai 1927 – 2 mai 1985), surnommé « Kell », médaillé de bronze en aviron aux Jeux olympiques d'été de 1956. Ils sont élevés « à la prussienne » dans l’austérité et le culte de l’effort[2].

Une grande actrice

Éduquée à la Ravenhill Academy (en), couvent des dames de l'Assomption de Philadelphie, elle fait ses débuts sur scène à 12 ans dans Don't Feed the Animals puis dans The Torch-Bearers, pièce de son oncle George Kelly. En raison de mauvaises notes en mathématiques, elle est rejetée du Bennington College (en) en juillet 1947[3].

Malgré l'opposition de ses parents, elle souhaite devenir comédienne. En 1947, elle passe avec succès l'audition à l'American Academy of Dramatic Arts en jouant un extrait de The Torch-Bearers et grâce à l'appui de George Kelly[4]. Grace Kelly devient mannequin de mode et pose pour Coca-ColaColgate afin de payer ses cours d'art dramatique à New York et sa chambre au Barbizon Hotel for Women (en)[2]. Elle joue dans diverses pièces de théâtre et dans sa première série télévisée, Bethel Merriday, en 1950. Elle apparaît dans son premier film, 14 heures, en 1951, à 22 ans. La critique ne la repère pas, aussi continue-t-elle de jouer dans des pièces de théâtre et téléfilms. Remarquée par Gary Cooper lors d'une visite sur le studio de tournage, ce dernier la fait engager comme premier rôle à ses côtés l'année suivante dans le western Le train sifflera trois fois, film qui la révèle à la critique et au public[5].

En 1953, elle joue dans Mogambo, un drame amoureux dont l'action se déroule dans la jungle kenyane. Donnant la réplique à Clark Gable et Ava Gardner, elle est mise en nomination pour l'Oscar du meilleur second rôle féminin. Elle joue ensuite dans trois films d'Alfred Hitchcock : Le Crime était presque parfait,Fenêtre sur cour et La Main au collet[1].

En 1955, elle remporte l'Oscar de la meilleure actrice pour Une fille de la province. Pendant le tournage de ce film, elle a une relation amoureuse avec Bing Crosby. Elle a également une liaison avec le comte Oleg Cassini, le couturier de Jackie Kennedy qu'elle veut épouser, mais celui-ci étant plus âgé qu'elle et plusieurs fois divorcé, les parents de Grace s'opposent à cette union[4].

Il a souvent été dit que les succès rencontrés par Grace lorsqu'elle était dirigée par Hitchcock provenaient de l'intelligence qu'avait celui-ci de l'opposition entre la froideur apparente de Grace et sa sensualité exacerbée : la scène du premier baiser dans La Main au Collet représenterait le sommet de cet art[6]...

On relèvera à cet égard qu'à l'exception du Train sifflera trois fois, et dans une moindre mesure de Haute Société, ses films vraiment passés à la postérité ont tous été mis en scène par le « maître du suspense ».

l'instigation de Pierre Galante, reporter à Paris Match, et de son directeur, Gaston Bonheur, le prince Rainier et l'actrice se rencontrent pour une séance de photos au palais princier, le 6 mai 1955, en plein festival de Cannes où elle est venue présenter le film Le crime était presque parfait. Par le biais du père Tucker, un Irlandais de Philadelphie, confesseur du prince, Rainier est invité dans la famille Kelly pour les fêtes de Noël de fin d'année. C'est durant ce séjour que Grace et Rainier s'éprennent l'un de l'autre et annoncent leurs fiançailles, le 6 janvier 1956, au cours d'un bal de charité au Waldorf-Astoria. Elle accepte de renoncer à sa carrière cinématographique après la comédie musicale Haute Société (1956), comédie chantée avec Bing Crosby et Frank Sinatra, qui deviendra l'ami de la famille Grimaldi et sera le parrain de Stéphanie de Monaco[6].

La relation entre Grace et Rainier provoque de nombreuses rumeurs. La presse à sensation prétend que non seulement le prince aime les belles actrices (comme la Française Gisèle Pascal avant Grace), mais qu'il s'assure en plus de leur fertilité pour assurer un héritier à la principauté[5].

Le , elle arrive à Monaco à bord du paquebot SS Constitution (en) : le canon tire une salve d’honneur. Aristote Onassis fait pleuvoir des œilletsrouges et blancs depuis son hydravion. Des promenades sur la corniche ont lieu, sous les regards des paparazzis[5].

Après le mariage civil célébré le , le mariage religieux[7] se déroule en la cathédrale de Monaco le  ; le « mariage du siècle »retransmis en direct dans le monde entier, est suivi par trois millions de téléspectateurs et reste notamment marquant par la robe de mariée portée par la princesse (en), l’une des plus célèbres et des plus admirées au monde, ayant été prise pour modèle pour de nombreux mariages princiers[8]. Comme il est d'usage pour les stars de cinéma, sa robe est offerte par son studio avec lequel elle est sous contrat, la Metro-Goldwyn-Mayer, qui fait appel à sa costumièreHelen Rose pour la dessiner. Elle est constituée d'une jupe de faille de soie ivoire soutenue par trois jupons, d'un corsage au col rond ras de cou en dentelle rose de Bruxelles entièrement rebrodé et agrémenté de perles de culture, les perles et dentelle couvrant également le missel, les chaussures et le voile[9]. Par ce mariage, elle reçoit quatre fois le titre de duchesse, quatre fois celui de marquise, sept fois celui de comtesse et neuf fois celui de baronne[5].

De ce mariage naissent trois enfants :

  1. Caroline Louise Marguerite, née le .
  2. Albert Alexandre Louis Pierre, « prince héréditaire » et marquis des Baux, né le , devenu prince régnant de Monaco le , sous le nom d'Albert II.
  3. Stéphanie Marie Élisabeth, née le 1er février 1965.

Supportrice de l'AS Monaco, la princesse imagine le maillot de l'ASM en 1960, et cette même année, l'équipe remporte la Coupe de France de football, malgré les banderoles des supporters adverses proclamant : « Monaco a fini de régner » et « Pas de grâce pour Monaco »[5].

En 1963, elle crée l'Association mondiale des amis de l'enfance puis en 1964 la Fondation Princesse Grace de Monaco, œuvre internationale de bienfaisance. Elle est présidente de la Croix-Rouge monégasque jusqu'à sa mort. Hollywood lui propose des rôles pour retourner dans différents films mais les Monégasques et le prince Rainier refusent. Nostalgique de son art, elle s'est tournée dans la lecture de poésies, le collage de fleurs séchées et joue parfaitement son rôle de mère de famille et de première dame[2].

Le , la princesse Grace quitte Roc Agel (commune de La Turbie en France), propriété de la famille princière, au volant de sa Rover 3500S V8 pour conduire sa fille Stéphanie, 17 ans, à un stage artistique dans le monde de la haute couture à Paris. Le chauffeur aurait normalement dû conduire Stéphanie pour ce voyage, mais les sièges arrière sont encombrés de housses contenant des robes de haute couture, aussi par manque de place, la princesse prend alors elle-même le volant[10]. À un moment la voiture dévie de sa trajectoire et quitte la route du CD 37 dans un lacet à Cap d'Ail dévale une pente à-pic et s'immobilise sur le parking d'une villa quarante mètres plus bas dans un bruit d'enfer. Un voisin de la propriété de Roc Agel, alerté par le bruit et la fumée, intervient. Stéphanie a le visage ensanglanté (les premiers constats rapportent de simples ecchymoses, mais elle a en fait une fracture cervicale) et crie que sa mère est morte. D'après ce voisin, Grace a été projetée sur la banquette arrière, la jambe horriblement tordue et le visage absolument livide. Elle est opérée par le docteur Jean Duplay, qui constate que l'hémorragie cérébrale est importante et que son coma s'aggrave. Elle décède le lendemain au Centre Hospitalier Princesse Grace le [11].

Les premiers témoins du drame affirmeront que la princesse Stéphanie est sortie par la portière gauche. Il en naîtra la rumeur que c'était elle qui conduisait la voiture, relayée par le quotidien Le monde dans son édition du 17 septembre 1982. Dans son livre Grace la princesse déracinéeBertrand Tessier a retrouvé le capitaine de gendarmerie, Roger Bencze, qui a mené les investigations. Il a publié les procès-verbaux de l'enquête ainsi que la photo de la voiture accidentée. Il apparaît que la princesse Stéphanie ne pouvait sortir que par le côté conducteur : le flanc droit de la Rover était à moitié écrasé sur le sol. Par ailleurs, un témoin a formellement identifié la princesse Grace au volant une dizaine de minutes avant l'accident. Compte tenu de la configuration de la route - la montagne d'un côté, le précipice de l'autre - il est impossible que les deux femmes aient permuté leur position avant l'accident[12].

Dans ce même livre, Roger Bencze réfute l'idée que la voiture ait été soustraite aux autorités françaises : il affirme avoir lui-même demandé qu'elle soit retirée des lieux du drame. Il a pu l'examiner avec un expert assermenté dans les jours suivants. Les enquêteurs du constructeur automobile Rover qui examinèrent la voiture conclurent qu'elle n'était pas en cause[13]. En fait, la mort de Grace Kelly a sans doute été consécutive à une hémorragie méningée comme le laissent supposer les céphalées dont s'est plainte la Princesse les jours précédant l'accident[11] ainsi que la découverte d'une lésion antérieure à celle du traumatisme crânien sur son scanner post-mortem. Le chauffeur d'un camion qui suivait la voiture, racontera que la Rover avait continué sur une trajectoire toute droite, sans freiner, ce qui fut confirmé par l'absence de traces de freinage sur la route.

Ses obsèques célébrées à la cathédrale de Monaco rassemblèrent les membres de la famille princière et celle des Kelly, mais aussi de nombreuses personnalités dont la Princesse Diana, le président d'IrlandePatrick Hillery, les premières dames française et américaine Danielle Mitterrand et Nancy Reagan, et nombre de ses amis comme l'acteur Cary Grant[10].

La princesse Grace est enterrée le  dans l'abside de la cathédrale de Monaco, à Monaco-Ville[11].

Le journaliste Bernard Langlois a été limogé[14] de son poste de présentateur de journal télévisé pour avoir voulu relativiser[15], de manière ironique, cet événement par rapport à l'assassinat, survenu le même jour, du président libanais Bashir Gemayel[16].

En , la principauté a émis une pièce commémorative de 2 euros pour célébrer le 25e anniversaire de son décès.

La pintade rose 

Grace Kelly. ....par Nicole Kydman

Après les premières images, c’est la bande-annonce du film d’Olivier Dahan, « Grace de Monaco » qui est dévoilée. On découvre Nicole Kidman dans la peau de l’ex-princesse monégasque. Elle semble triste et seule au monde. Nous sommes en 1962 et Grace Kelly est mariée au prince Rainier depuis six ans maintenant. Mais elle s’ennuie dans son grand palais : les tensions politiques avec la France (qui essaie d’annexer Monaco) et surtout avec son mari lui font regretter Hollywood. Et Alfred Hitchcock qui lui offre un rôle pour son retour ne l’aide pas beaucoup… C’est à elle seule de choisir : redevenir une star de cinéma ou embrasser le statut d’Altesse sérénissime. C’est la voix de Maria Callas qui rythme cette bande-annonce dans laquelle on découvre le reste du casting : Tim Roth, Paz Vega, Frank Langella, Parker Posey et Milo Ventimiglia.

« Grace de Monaco », attendu à Cannes… et aux Oscars 2015 !

Après « La Môme » en 2007, Olivier Dahan était très attendu au cinéma. Son film avait d’ailleurs très vite intéressé le producteur Harvey Weinstein. Celui que l’on surnomme « l’homme aux 60 oscars », aurait racheté les droits du film pour cinq millions de dollars et pas moins de dix millions de dollars seraient prévus pour la promotion du long-métrage. Plus encore, Nicole Kidman pourrait être nommée à l’oscar de la meilleure actrice en 2015. D’ici là, le film sera présenté en ouverture du prochain Festival de Cannes le 14 mai prochain. De quoi faire oublier les tensions entre le réalisateur et les producteurs qui n’étaient pas d’accord sur le montage final ?

Un biopic désapprouvé par les Grimaldi

Brutalement décédée dans un accident de voiture en 1982, Grace de Monaco a eu trois enfants, Albert, Caroline et Stéphanie, qui n’ont « nullement été associés à ce projet ». Un communiqué publié par Monaco en janvier 2012 expliquait que le film « ne constituait en aucun cas un biopic mais une page, réécrite et inutilement glamourisée, comportant d’importantes inexactitudes historiques et une série de scènes purement fictionnelles ».

Un biopic désapprouvé par les Grimaldi

Brutalement décédée dans un accident de voiture en 1982, Grace de Monaco a eu trois enfants, Albert, Caroline et Stéphanie, qui n’ont « nullement été associés à ce projet ». Un communiqué publié par Monaco en janvier 2012 expliquait que le film « ne constituait en aucun cas un biopic mais une page, réécrite et inutilement glamourisée, comportant d’importantes inexactitudes historiques et une série de scènes purement fictionnelles ».

ps .vu le film ce jour, jeudi 22/5/2014 . La pintade rose  

Nicole est splendide, tellement vrai ...

Commenter cet article

Archives

À propos

Coups de cœur, coups de bec d'une habitante de Sant Nazer (44600)