Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par la pindade rose rainbow

J'aime cette femme de caractère qui n'hésite pas à aller interroger les responsables et demander le " Pourquoi " ce qui ne va pas ou ce qui va. L' horrible réaction de Rachida dati !

La gêne est grande face à une femme qui ose avec un équipe de television .

La pintade rose 

                

 

Cela fait plaisir de voir qu'une journaliste a le courage de poser à une élue, et ancienne Garde des Sceaux, les questions qui lui semblent importantes et qu'elle ne se laisse pas destabiliser par les répliques indignes d'une élue de la République et d'une ancienne Garde des Sceaux. Continuez, Mme Lucet, à faire votre métier avec détermination et intégrité. Merci.
 

***************

Après des années passées à assurer la présentation du 19/20 sur France 3, en 2005, Elise Lucet est devenue la Madame JT du 13h de France 2. De cette journaliste également rédactrice en chef et présentatrice du magazine Cash Investigation, on ne sait pas grand-chose. Le journal Libération a réalisé son portrait et la présentatrice de 51 ans n'est pas celle que l'on croit !

Mouton noir de la famille

Elise Lucet a un parcours professionnel à faire pâlir de jalousie les étudiants des plus grandes écoles de journalisme. Et pourtant, son parcours scolaire n'est pas franchement exemplaire. Avec une mère directrice d'école, un père professeur d'anglais et une soeur qui récoltait les 20/20, la journaliste était promise à de grandes études. Mais sur son CV, aucun diplôme ne figure. Comme l'ont fait beaucoup d'autres avant elle, c'est sur le tas que l'animatrice a appris le métier.

 

Au Canada, d'abord, dans une radio universitaire, ensuite à Caen, à Radio France, puis à l'antenne locale de FR3. Passer de la radio à la télévision n'a pourtant jamais attiré la quinquagénaire : "Pour moi, les présentateurs, c'étaient des prétentieux avec un ego surdimensionné. Je n'avais pas envie de leur ressembler", déclare-t-elle. Et Elise Lucet a tenu parole.

Les deux drames de sa vie

Fidèle à elle-même et à ses valeurs, cette journaliste "ni militante ni Robin des Bois", qui a aussi produit et présenté Pièces à conviction, a également évoqué au cours de cet entretien un moment terrible de sa carrière : la prise d'otage de Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière, enlevés en 2009 en Afghanistan alors qu'ils tournaient pour l'émission. Pour Elise Lucet, l'annonce de leur libération a été un soulagement. C'était la fin "d'un an et demi d'incertitude totale, d'inquiétude profonde, de culpabilité", déclare-t-elle.

En 2011, dans la plus grande discrétion, la présentatrice du JT a vécu un drame terrible : la perte de son époux, l'antiquaire Martin Bourgeois. Un sujet qu'elle n'a que très peu abordé. "Mon métier m'a permis de me tenir debout. Il y a eu deux années d'épreuves absolues entre 2009 et 2011"résumait-elle en 2013 sur cette période de sa vie. Aujourd'hui, la journaliste est toujours aussi discrète sur le sujet. "Ce n'est pas parce que je suis à l'antenne que je dois tout partager", lâche la maman de Rose, 8 ans. Une réserve sur un sujet certainement encore douloureux que l'on ne peut que respecter.

Le 6/09/2015

Cela fait plaisir de voir qu'une journaliste a le courage de poser à une élue, et ancienne Garde des Sceaux, les questions qui lui semblent importantes et qu'elle ne se laisse pas destabiliser par les répliques indignes d'une élue de la République et d'une ancienne Garde des Sceaux. Continuez, Mme Lucet, à faire votre métier avec détermination et intégrité. Merci.

Commenter cet article