Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La pintade rose

Julie Gayet, une femme de l'ombre .... une femme aux portes du palais présidentiel... une femme de gauche, certes, gauche caviar plus exactement. Elle est bien connue dans le parti socialiste et  elle a soutenu Ségolène Royal qui , elle même, présente aussi auprès de François Hollande.

Dans le livre qui a paru le 11mai aux éditions Grasset "Mademoiselle" de Pauline Delassus qui brosse le portrait d'une clandestine qui prend ses marques à l'Élysée......  C'est un livre à lire, l'analyse est intéressante qui parle de Femme de pouvoir agissant sans ....... pouvoir réel.

L’actrice est connue ; la productrice, reconnue. Et la femme ? Julie Gayet aime s’entourer de secrets. « Je suis une femme de l’ombre », dit-elle souvent. Une femme de pouvoir, pourrait-elle ajouter. Son intimité est propice aux mystères et aux intrigues, une opacité très entretenue, derrière laquelle elle tisse depuis ses jeunes années des liens indéfectibles et protecteurs. Dix mois d’enquête dans les coulisses d’une France aisée, instruite et socialiste, dressent le portrait d’une influente demoiselle. Elle est un personnage secondaire au destin d’héroïne, une actrice presque célèbre devenue entrepreneuse déterminée, une jeune fille de bonne famille muée en objet de scandale, compagne du président de la République sans être première dame. Ses réseaux fonctionnent en circuits fermés, tenus par des amis souvent puissants et toujours fidèles, dont les confidences sont celles d’une élite plus bourgeoise que bohème, qui maîtrise parfaitement l’art de communiquer. Et surtout celui d’entretenir l’ambiguïté.

En ces temps mouvementés, sera-t-elle longtemps dans l'ombre ?

Actrice, elle le restera, c'est sûre mais  quel rôle jouera-t-elle dans l'avenir ?

 

La pintade rose 

Julie gayet 

Une femme «dans l'attente du rôle exemplaire»

À quelques mois de l'élection présidentielle qui mettra probablement à nouveau en scène François Hollande, Julie Gayet, qui a pour habitude de brouiller les pistes, a accepté ce jeu de cache-cache aux règles que seul le locataire de l'Élysée possède. Pour autant, a-t-elle fait une croix définitive sur le métier d'actrice? Elle est en tout cas attendue en haut de l'affiche du prochain film de Gabriel Julien-Laferrière, le réalisateur de Neuilly sa mère! Dans L'Appart, sur les écrans fin 2016 ou début 2017, elle jouera une mère face à deux ados qui ne supportent pas le divorce de leurs parents. Un rôle de composition?

Le père des deux garçons de Julie Gayet, son ex-mari l'écrivain et scénariste Santiago Amigorena, est peut-être celui qui parle le mieux de l'actrice. Il évoque même une femme «dans l'attente du rôle exemplaire, du triomphe tant espéré». Et s'il avait débuté en janvier 2014?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article