Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La pintade rose

Le politologue Gaël Brustier a analysé la genèse et les évolutions de Nuit debout. D'après ses observations, le mouvement est né d'une "passion démocratique" et contribue à la "lente maturation d'une réorganisation de la gauche".

Gaël Brustierchercheur en sciences politiques au Cevipol (université libre de Buxelles) et membre de l'Observatoire des radicalités politiques de la fondation Jean-Jaurès, dresse un premier bilan de la mobilisation de la place de la République dans son livre "#Nuitdebout que penser ?" (éditions du Cerf). Selon lui, le mouvement citoyen constitue un défi pour la gauche de gouvernement qui est appelée à se repenser. Entretien.

En quoi Nuit debout est-il le signe que la refonte de la donne politique de notre pays est inexorable ?

Ce mouvement révèle beaucoup de la situation politique de notre pays, de l'évolution de la gauche radicale mais aussi de la fragmentation des antagonismes sociaux. Nuit debout a montré, dès les premières heures, une réelle passion démocratique qui va de pair avec une non moins réelle défiance vis-à-vis des institutions et d’une partie des médias.

La place de la République est devenue un carrefour de parcours militants qui ont permis sa naissance, de familles politiques différentes qui se retrouvent autour de problématiques communes, mais aussi de nouveaux venus. Le maître mot est "l'horizontalité", qui caractérise nombre de mouvements sociaux dans nos sociétés. Nuit debout dit également beaucoup de choses de la difficulté qu'il y a à porter un conflit social dans une société polarisée et fracturée comme la nôtre...

 

La pintade rose 

Gaël Brustierchercheur en sciences politiques au Cevipol (université libre de Buxelles) et membre de l'Observatoire des radicalités politiques de la fondation Jean-Jaurès, dresse un premier bilan de la mobilisation de la place de la République dans son livre "#Nuitdebout que penser ?" (éditions du Cerf). Selon lui, le mouvement citoyen constitue un défi pour la gauche de gouvernement qui est appelée à se repenser. Entretien.

En quoi Nuit debout est-il le signe que la refonte de la donne politique de notre pays est inexorable ?

Ce mouvement révèle beaucoup de la situation politique de notre pays, de l'évolution de la gauche radicale mais aussi de la fragmentation des antagonismes sociaux. Nuit debout a montré, dès les premières heures, une réelle passion démocratique qui va de pair avec une non moins réelle défiance vis-à-vis des institutions et d’une partie des médias.

La place de la République est devenue un carrefour de parcours militants qui ont permis sa naissance, de familles politiques différentes qui se retrouvent autour de problématiques communes, mais aussi de nouveaux venus. Le maître mot est "l'horizontalité", qui caractérise nombre de mouvements sociaux dans nos sociétés. Nuit debout dit également beaucoup de choses de la difficulté qu'il y a à porter un conflit social dans une société polarisée et fracturée comme la nôtre...

nuitdebout .... Je suis pour !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article