Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La pintade rose

Madame Tussauds est le nom du musée de cire fondé en 1835 à Londres par Marie Tussaud.

Des musées Madame Tussauds existent aussi dans plusieurs villes d'Europe (BerlinAmsterdamVienneBlackpool) ; des États-Unis (Las VegasNew YorkWashingtonHollywood) ; d'Asie (ShanghaiHong KongBangkokTokyo) et d'Océanie (Sydney). Le groupe prévoit d'ouvrir d'autres sites.

Rencontrer Angélina Jolie et Jennifer Aniston dans un même bâtiment sans appeler la sécurité ? Impossible direz-vous, et pourtant … Impossible n’est pas Tussaud ! Vous l’aurez compris nous parlons de ce fantastique musée aux statues de cire qui permet de faire côtoyer de nombreuses « fausses » célébrités aux ressemblances troublantes avec les « vraies ».

 

Qui ne connaît pas Madame Tussaud et ses trois cents personnalités de cire ? Famille royale, stars hollywoodiennes, sportifs de légende ou hommes politiques, ils sont tous représentés dans ce musée, parmi les plus célèbres de Londres, situé sur Marylebone Road, près de Regent's Park.

Fondé en 1835 par Marie Tussaud, sculptrice sur cire française qui échappa de peu à la décapitation lors de la Révolution de 1789 puis s'exila à Londres quelques années plus tard, le musée a progressivement pris de l'importance. Il a déménagé à son emplacement actuel en 1884, et englobe aujourd'hui le planétarium mitoyen où est diffusé un spectacle conçu par les studios Aardman Animations. Bien sûr l'attraction principale du musée, ce sont les statues plus vraies que nature d'un grand nombre de célébrités aussi variées que Brad Pitt, les Beatles, Hitler, Napoléon, Britney Spears, David Beckham, la reine d'Angleterre ou E.T.

Madame Tussauds propose aussi une animation nommée ''Spirit of London'' : installé dans la réplique d'un taxi londonien, on voyage à travers l'histoire de la ville, à grand renfort de sons, lumières et odeurs. La ''Chamber of Horrors'' fait revivre la Révolution française, et l'histoire des châtiments en général, âmes sensibles s'abstenir !

Il existe d'autres Madame Tussauds dans le monde, notamment à Sydney, Tokyo, Bangkok, Wuhan, Hong-Kong, Shanghai, Hollywood, New York, Las Vegas, Washington, BerlinAmsterdam, Blackpool,

Mme Tussaud .... ?

Mme Tussaud .... ?

Qui est Marie Tussaud née Grosholt, a vu le jour le 1er décembre 1761 à Strasbourg. Sa mère, devenue veuve durant sa grossesse, se relocalise avec son enfant à Berne, où elle travaille comme femme de ménage pour Philippe Curtius, un médecin reconverti en artiste-sculpteur sur bois. Le médecin prend la petite Marie sous son aile et la forme à la sculpture en cire. Curtius est appelé à la cour de France et réalise en 1765 un portrait de Marie-Jeanne du Barry, maîtresse de Louis XV. Le médecin fait venir Marie avec sa mère en 1767 et l'emploie dans ses nombreuses réalisations en cire dont sa première exposition en 1770, qui en raison de son succès déménage en 1776 au Palais-Royal. En 1782, il ouvre une seconde exposition nommée la « Caverne des Grands Voleurs » sur le Boulevard du Temple, c'est le précurseur de la chambre des horreurs.

Marie Grosholtz réalise ses figures à partir de 1777 avec celle de Voltaire, suivie en 1778 par celles de Jean-Jacques Rousseau et Benjamin Franklin. Mais elle est prise dans le tumulte de la Révolution française, et se voit condamnée à la guillotine pour ses relations avec la noblesse. Graciée en raison de ses talents, elle est alors employée pour réaliser les masques mortuaires de révolutionnaires assassinés (Marat…) et de décapités, dont certains de ses amis. Curtius lègue à sa mort en 1794 sa collection de figures en cire à Marie.

Le 28 octobre 1795 à Paris, elle épouse François Tussaud et de cette union naissent deux fils. Avec l'instauration de la Paix d'Amiens en 1802, elle part avec son fils aîné âgé de 4 ans en Angleterre pour présenter sa collection, mais en 1805, la guerre de la Troisième Coalition la bloque en Angleterre. Elle poursuit alors ses présentations itinérantes à travers la Grande-Bretagne et l'Irlande.

Le second fils de Marie la rejoint en 1822, profitant d'un relâchement des tensions. En 1835, Marie sédentarise sa collection et ouvre sur Baker Street à Londres le Baker Street Bazaar. L'une des principales attractions de ce musée est la Chambre des horreurs, qui présente en deux parties les victimes de la Révolution française et les meurtriers. Le nom de cette section est donnée en 1845 par un contributeur du magazine Punch. D'autres personnalités sont ajoutées à l'exposition comme Horatio Nelson et Walter Scott. En 1842, Marie réalise un autoportrait qui est encore présenté à l'entrée du musée. Elle meurt en 1850 à l'âge de 88 ans.

Une attraction touristiqueModifier

Musée Madame Tussaud à Londres.

Le musée déménagea en 1884 vers son emplacement actuel sur Marylebone Road.

En 1925, un incendie détruisit de nombreuses figurines mais les moules avaient été épargnés et de nombreux portraits de personnages historiques furent recoulés. En 1926, la société Tussauds Group est fondée pour gérer le musée Madame Tussauds.

Le musée de cire prit de l'importance et devint un site touristique majeur de Londres, englobant le Planétarium de Londres, située dans l'aile ouest du bâtiment.

Au cours des années le musée ouvrit plusieurs autres sites en dehors de Londres dont AmsterdamLas VegasNew YorkHong Kong et Copenhague. Les musées prirent le nom de Madame Tussauds (sans apostrophe) et contrôlé par le Tussauds Group.

En 1978, le groupe Tussauds, dont les seules possessions étaient les musées Madame Tussauds, se fait racheter par S. Pearson and Son, devenu ensuite Pearson PLC. Diverses acquisitions sont alors réalisées jusqu'à l'achat du parc Alton Towers en 1990.

En 2005, le fonds d'investissement Dubai International Capital a acheté le Tussauds Group pour 1,5 milliard de $ à Charterhouse Capital Partners (£800 millions de livres).

En 2006, le groupe Tussauds a annoncé que le musée de Londres allait s'agrandir en transformant le planétarium mitoyen en un auditorium présentant un spectacle conçu par le studio Aardman Animations.

En mars 2007, le groupe a été acheté pour 1 milliard de livres par Merlin Entertainments, détenu majoritairement par le fonds d'investissement Blackstone Group[3]. Le même mois, le musée de Londres accueille l'effigie de l'acteur Daniel Radcliffe, qui devient à 18 ans le plus jeune artiste à avoir sa statue de cire chez Madame Tussauds après la fille de Brad Pitt et Angelina Jolie, Shiloh Nouvel Jolie Pitt.

Marie Tussaud, femme sous la révolution (sculptez les morts ou vous serez guillotinée)  !!!

Des descendants de Madame Tussaud, Louis Joseph Kenny Tussaud (né en 1869 à Londres, mort en 1938 à Hendon), lui aussi modeleur de cire, son arrière petit-fils et Josephine Tussaud (1900-1985), son arrière arrière petite-fille, ont ouvert des musées ou vendu leurs noms sous franchise à des musées de cire. Tout a commencé avec la formation d'une société limitée en 1888 pour exploiter le musée de Madame Tussaud. La société a été rachetée par des investisseurs privés qui n'appartenaient pas à la famille Tussaud en 1889. Les nouveaux actionnaires ont nommé John Theodore Tussaud, le frère de Louis, directeur du musée de Madame Tussaud. Louis Tussaud, un frère et une sœur Tussaud ont quitté la nouvelle société. Le premier musée de Louis Tussaud a ouvert le 24 décembre 1890 au 207, Regent street à Londres mais a disparu dans un incendie le 20 juin 1891. Il a par la suite mis en place une exposition itinérante puis s'est fixé à Blackpool gérée par la société "Louis Tussaud's Waxworks (Blackpool) Limited". Immédiatement après sa mort en 1938, la société "Louis Tussaud's Waxworks (Brighton) Limited" est formée pour gérer le musée de Brighton et d'autres musées ont porté son nom. En 1959, un musée Louis Tussaud a ouvert à Niagara Falls sous la direction de Josephine Tussaud. Ripley Entertainment a acheté la marque Louis Tussaud en 1963 et au même moment des musées Josephine Tussaud ont ouvert aux USA et Canada. Un musée Josephine Tussaud susbiste dans l'Arkansas et 5 musées Louis Tussaud à travers le monde. Antoinette Tussaud (arrière arrière arrière petite-fille de Madame Tussaud) possédait un musée à Brighton et un autre à Southend. Ces musées n'ont aucun rapport avec les musées du groupe Tussaud. The Tussauds group a depuis ses débuts tenté d'empêcher les descendants et les homonymes de Madame Tussaud d'utiliser le nom Tussaud (Procès Tussaud contre Tussaud en 1890).

 

Marie Tussaud, femme sous la révolution (sculptez les morts ou vous serez guillotinée)  !!!

Marie Tussaud, un personnage hors du commun

L’histoire commence en 1761, avec la naissance de Marie Grossholtz, à Strasbourg.

Orpheline de père, elle est élevée par le docteur Curtius, médecin et sculpteur sur cire, qui emploie sa mère comme femme de ménage, à Berne, en Suisse. Le docteur Curtius s’installe à Paris quatre ans plus tard pour y monter un cabinet de portraits en cire et fait venir Marie et sa mère.

Avec les années, il va initier la jeune fille à son art du modelage.

Le docteur Curtius acquiert peu à peu une notoriété. Il expose d’abord au Palais-Royal, puis à la Caverne des grands voleurs. Marie Grossholtz est douée : elle modèle le visage de Voltaire, de Benjamin Franklin et de Jean-Jacques Rousseau.

Son talent la fait connaître à la cour. Elle réalise le portrait de Madame du Barry. Bientôt, ce seront Robespierre, Marat et Napoléon qui s’immortaliseront sous ses doigts.

Les tourmentes de la Révolution

Marie échappe de peu à la folie révolutionnaire. Arrêtée pour suspicion de sympathie royaliste, elle est condamnée à la guillotine mais sauve sa tête grâce à son art.

Elle est graciée à condition d’accomplir une macabre mission : on la charge de confectionner les masques funèbres des plus célèbres victimes de la guillotine. C’est grâce à elle que l’on connaît les visages de Marie-Antoinette et de Louis XVI, qu’elle a côtoyés et bien connus : c’est sur leurs têtes fraîchement décapitées qu’elle doit opérer ses moulages, puis ceux de tant d’autres, dont Robespierre.

En 1795, elle se marie, devient Madame Tussaud, et s’expatrie à Londres, d’abord pour y exposer temporairement la collection de portraits que lui a léguée le docteur Curtius et qu'elle a enrichie, puis pour une tournée dans les grandes villes britanniques qui durera 33 ans. Enfin, à 74 ans, elle ouvre une première exposition permanente dans Baker Street. On est en 1835.

C’est le début de la gloire. 

Commenter cet article