Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La pintade rose

La deuxième édition du festival pluridisciplinaire 100% se consacre à l'Afrique. Jusqu’au 28 mai, La Villette présente à Paris une exposition dédiée aux grandes villes africaines. L'occasion de découvrir la scène artistique contemporaine du continent à travers ses multiples talents : peintures, photos, installations, vidéos, sculptures, créations sonores.

 

Afriques Capitales rassemblera plus de dix productions spécialement réalisées pour l’exposition, dont plusieurs oeuvres monumentales, et une soixantaine d’artistes, toutes générations confondues : Pascale Marthine TayouWilliam KentridgeAkinbode AkinbiyiJames WebbLeïla AlaouiMimi Cherono Ng’okLavar MunroeHassan HajjajAbdoulaye Konate… De nombreux artistes seront exposés pour la première fois en France.

                                                 La Pintade Rose 

Festival 100 % AFRIQUES à Paris et ensuite dans le monde

AFRIQUES CAPITALES

Afriques Capitales rassemblera plus de dix productions spécialement réalisées pour l’exposition, dont plusieurs oeuvres monumentales, et une soixantaine d’artistes, toutes générations confondues : Pascale Marthine TayouWilliam KentridgeAkinbode AkinbiyiJames WebbLeïla AlaouiMimi Cherono Ng’okLavar MunroeHassan HajjajAbdoulaye KonateHeba AminNabil Boutros… De nombreux artistes seront exposés pour la première fois en France.

L’expérience d’Afriques Capitales se prolongera à l’extérieur, dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris, avec une trentaine d’oeuvres en accès libre dans les jardins du parc. Et du 6 avril au 3 septembre 2017, le deuxième chapitre d’Afriques Capitales s’écrira à Lille, à la Gare Saint-Sauveur, avec l’exposition Vers le Cap de Bonne Espérance.

Plus qu'un simple panorama de la création africaine, le propos de ces deux expositions « est de travailler à partir des oeuvres et des artistes dont le travail parlera par lui-même pour dire l’histoire qui est la leur et qui, de fait, nous concerne tous. » Simon Njami

L'EXPOSITION

Akinbode Akinbiyi - Nigeria

Cities 2005-2008 • Photographies 
Akinbode Akinbiyi fait partie des photographes africains les plus connus. Ses domaines de prédilection sont le reportage, l’architecture et les phénomènes culturels. Son travail s’est progressivement concentré sur les grandes métropoles africaines et ses vertigineux développements. « Mon travail est une tentative de comprendre les villes et la vie urbaine aujourd’hui. Au cours de ces dernières années, j’ai réalisé que j’étais à la recherche de mon enfance (…), chaque fois que je retrouve un de ces moments, je prends des photos. »

Leila Alaoui - France / Maroc

Crossings 2013 • Installation vidéo • Vidéo triptyque, 6’
Courtesy Fondation Leila Alaoui & Galleria Continua, San Gimignano / Beijing / Les Moulins / Habana
Leila Alaoui est une photographe et artiste vidéo franco-marocaine. Son travail explore la construction de l’identité et de la diversité culturelle, souvent à travers le prisme d’histoires de migrations dans l’espace méditerranéen. Crossings est une installation vidéo de trois écrans qui explore l’expérience de migrants sub-sahariens qui s’embarquent dans un voyage périlleux pour atteindre les rives insaisissables de l’Europe. Une expérience immersive dans la mémoire collective d’une minorité oubliée.

Heba Amin - Égypte

Project Speak2Tweet 2011-2017 • Installation sonore et vidéo
Heba Amin est une artiste plasticienne égyptienne. Le 27 janvier 2011, les autorités égyptiennes réussirent à couper l’accès à internet du pays, en réponse aux protestations grandissantes de la population. Pendant tout un week-end, un groupe de programmeurs développa une plateforme nommée Speak2Tweet qui permit aux Égyptiens de poster leurs nouvelles sur Twitter à travers des messages vocaux. Project Speak2Tweet est une archive en développement de films expérimentaux qui utilisent des messages de Speak2Tweet, jusqu’à la chute du régime de Mubarak, en février 2011, et les juxtapose avec les structures abandonnées qui symbolisent les effets durables d’une dictature corrompue.

Joël Andrianomearisoa - Madagascar

Négociations sentimentales acte V 2014 • Installation
Courtesy Fondation Sindika Dokolo
Né à Antananarivo, Madagascar, en 1977. Chacune de ses oeuvres se présente comme une énigme, un trompe-l’oeil à la polysémie joyeuse, en apparence légère. Négociations sentimentales est une pièce en plusieurs actes dont nous présentons la cinquième réitération. Les miroirs qui s’élèvent comme des immeubles dans la nuit, semblent narguer la vanité narcissique qui se cache derrière toutes « négociations amoureuses » et plus largement, derrière tout rapport à l’autre. 

Abdulrazaq Awofeso - Nigeria 

A Thousand Men Can Not Build A City 2017 • Installation techniques mixtes 
Né en 1970, Abdulrazaq Awofeso vit et travaille à Lagos au Nigéria. A Thousand Men Can Not Build A City fait allusion au problème de la migration d’un endroit à l’autre de la planète. L’homme quitte son lieu de naissance, séjourne dans un autre un temps, sans savoir quoi en attendre ou bien avec des espérances très différentes. Cela pourrait être de ville à ville, de pays à pays, ou inter-continental.

Sammy Baloji - République démocratique du Congo 

Ouakam Fractals 2015 • Installation photographique
Courtesy Galerie Imane Farès, Paris • Avec le soutien de La Villette et la Fondation Sindika Dokolo
Né en 1978 à Lubumbashi en République Démocratique du Congo.
Ouakam Fractals est un point de vue particulier sur les transformations urbaines d’un village de Lébous situé dans un quartier de Dakar. Les Lébous sont des pêcheurs pratiquant une religion animiste traditionnelle. Arbres, morceaux de murs ou même décharge sont des entités habitées par des esprits. Les espaces publics spécifiques du vieux village – un labyrinthe de chemins délimités par des habitations en bois peintes en bleu, par le gris des parpaings des nouvelles constructions – sont le théâtre de ces débats collectifs et de ces médiations. 

Nabil Boutros - Égypte 

Un rêve 2016 • Sculpture • Production La Villette
Né au Caire en 1954. « Ceux qui refusent de regarder la réalité, appellent leur propre destruction, tout simplement » écrivait James Baldwin. La symbolique du nuage opère à plusieurs niveaux ; il est celui qui obscurcit le ciel, nous cachant le soleil qui peut être ici vécu comme cette réalité à laquelle fait référence l’écrivain américain. Devenir, c’est bien se découvrir, se dé-couvrir des liens, des héritages qui entravent le désir. Mais, quoiqu’il en soit, peut-être n’est-il pas si indispensable d’agir puisque le temps, comme un nuage, ne fait que passer et les choix que nous avons refusé de faire nous reviennent par un effet de boomerang.

Poku Cheremeh - Ghana 

POKÓJ 2017 • Installation • Production La Villette et la Fondation Sindika Dokolo
Poku Cheremeh est né à Accra au Ghana en 1992. Il arrive à Paris en 2012 pour s’inscrire à l’École des Beaux-Arts. POKOJ est une reproduction de sa chambre avec des aliments incongrus choisis pour des raisons intimes. C’est une installation poétique qui fait référence au paradis perdu de l’enfance, à un lieu protégé des mouvements du monde dans lequel l’artiste, enfin, peut se laisser aller à des rêves qu’il transforme ensuite en objets et en représentations.

Mimi Cherono Ng’ok - Kenya 

Untitled 2014 • Photographies
Courtesy Tiwani Contemporary, Londres
Née en 1983, Mimi Cherono Ng’ok est une photographe kenyane. Elle a déménagé en Afrique du Sud quand elle avait 19 ans, 9 ans après la fin de l’apartheid. Ce fut à travers sa relation à l’Afrique du Sud qu’elle en vint à prendre conscience de l’émotion que peut procurer un endroit où l’on a vécu, où l’on vit, et la manière dont nous relions une expérience intime à un espace. Son travail consiste maintenant à collecter des fragments d’espaces qu’elle rencontre, en documentant le familier, le quotidien et le banal. 

Emo de Medeiros - France / Bénin 

Points de résistances 2017 • Installation • Production Dominique Fiat
Né à Cotonou, au Bénin. Passionné par le monde numérique et le son, il tente de saisir l’instant dans toute son intensité. Points de résistances est une installation qui mélange différents concepts empruntés à la fois à la science, à la bourse et à la stratégie militaire. Chacun des points de résistances, illustrés par sept couleurs symboliques, évoque, d’une manière aléatoire, des combats menés pour la défense des libertés. On peut y saisir au hasard des extraits du Chant des partisans, du Déserteur de Boris Vian, de House burning down de Jimmy Hendrix…

Godfried Donkor - Ghana

New Olympians series V-X 2017 • Collages • Production 2017
Né en 1964 au Ghana. Travaillant essentiellement avec le collage, Godfried Donkor utilise des media aussi variés que le papier journal, les lacets, les partitions et d’autres matériaux de papier qui composent l’arrière-plan de la majorité de ses oeuvres. Il superpose des illustrations et des photographies qui se confondent les unes aux autres. Dans ce nouveau travail, il décrit les légendaires lutteurs sénégalais dans une représentation à plusieurs niveaux qui cherche à révéler ce que l’on ne peut pas voir.

Franck Abd-Bakar Fanny - Côte d’Ivoire 

MNABTYD Untitled Photographies 
Né en 1970 à Abidjan, République de Côte d’Ivoire. Cette série de photographies fait partie d’un corpus plus large. Elles représentent des vues nocturnes de trois villes d’Amérique du Nord : Belleville, New Jersey ; Cambridge, Massachussetts et Montréal, au Québec. Elles sont le produit de déambulations nocturnes, du regard d’un promeneur dont le corps est absent. Un sentiment de perte de sens suggéré par une atmosphère de décalage horaire et d’insomnie provoqués par les longues heures de vol, entre la Côte d’Ivoire, la France, Hong-Kong et les États-Unis.

Lucas Gabriel - France 

Symphonie urbaine Création sonore • Production 2017 
Né à Paris en 1991. Symphonie urbaine est une pièce sonore ; ici c’est la ville qui parle, avec des accents joyeux et gouailleurs. Une ville faite d’un tas de villes dont la personnalité transcende les frontières et les géographies. Néanmoins, dans cette langue-là, ce sont bien les sons d’une Afrique métaphorisée qui transparaissent. Lucas Gabriel a tenté de donner une âme et une voix à sa ville, faite de moments volés, d’ambiances et de poésie.

François-Xavier Gbré - France / Côte d’Ivoire

W˘o shì f¯eizh¯ou / Je suis africain 2016 • Installation 
Courtesy Galerie Cécile Fakhouri, Abidjan, Côte-d’Ivoire
François-Xavier Gbré est né en 1978 à Lille, il vit et travaille à Abidjan. L’installation W˘o shì f¯eizh¯ou / Je suis africain interroge la souveraineté d’un pays face à la prédominance de l’Autre dans ses sphères de pouvoir. Dispositif lumineux, enseigne à tout vendre, la signalétique au-dessus de la calligraphie en volume relève de l’expérience que chacun pourra faire de l’autre. Le Made in China omniprésent laisse ses traces mémorielles et prospectives sur nos sociétés. Le continent africain, souvent assigné à véhiculer des valeurs dites traditionnelles, voit des changements structurels opérer. 

Simon Gush - Afrique du Sud

Lazy Nigel 2015 • Vidéo 11’39
Courtesy of Stevenson, Cape Town et Johannesbourg
Né à Pietermaritzburg en 1981, Simon Gush vit à Johannesburg. Lazy Nigel explore les différentes manières dont le travail construit nos identités. L’action se situe dans la petite ville de Nigel dans le East Rand, à Johannesburg. La caméra s’arrête sur des paysages de complexes industriels et des usines vides d’employés. Le film nous montre des scènes d’une ville presque fantomatique, où les travailleurs sont rentrés pour le week-end dans leurs maisons et familles, éloignées de leur lieu de travail, mais où, à certains endroits, un semblant de vie de tous les jours demeure. 

Hassan Hajjaj - Maroc

Le Salon2017 • Techniques mixtes • Production La Villette
Karima: A Day in the Life of a Henna Girl Vidéo
Né au Maroc en 1961, Hassan Hajjaj immigre à Londres à l’âge de 14 ans. Influencé par la culture du clubbing, les scènes reggae et hip hop en même temps que son héritage culturel nord-africain. Autodidacte, Hassan Hajjaj est un artiste qui aime mélanger les genres : portraits, installations, performances, mode et décoration intérieure, incluant des meubles faits d’objets de récupération qu’il rapporte du Maroc. À la fin des années 80, il se spécialise dans le portrait d’artistes et de musiciens qu’il habille souvent avec des vêtements de ses propres créations. Parallèlement, il développe Le Salon, une installation où il cherche à mettre en scène une interaction sociale.

Délio Jasse - Angola

Série Pontus 2012
Karima: A Day in the Life of a Henna Girl Vidéo
Né en 1980 à Luanda, Angola. Son oeuvre met l’accent sur des sujets comme la mémoire et le contexte colonial. Les procédés analogiques utilisés par Délio Jasse donnent à son oeuvre un caractère monotypique bouleversant la reproductibilité du medium photographique. Son travail tisse des liens entre générations et cultures, en combinant des images trouvées avec ses propres photographies pour explorer la mémoire.

 
 
Festival 100 % AFRIQUES à Paris et ensuite dans le monde

ET AUSSI,

LILLE VERS LE CAP DE BONNE ESPÉRANCE

Du 6 avril au 3 septembre

Exposition Gratuite à la Gare Saint-Sauveur.
Le deuxième chapitre d’Afriques Capitales se prolonge à la Gare Saint-Sauveur de Lille avec l’exposition Vers le Cap de Bonne Espérance qui propose un voyage en Afrique contemporaine avec près de 40 artistes tels que Fatima MazmouzNicola lo CalzoNicholas HloboDelio Jasse

MOIS DE LA PHOTO DU GRAND PARIS

29 mars au 3 septembre 2017 sur le parc

À l’occasion du Mois de la Photo du Grand Paris, l’exposition Afriques Capitales se déploie au-delà de la Grande halle. C’est la première fois que le public parisien et celui du Grand Paris auront l’occasion de découvrir le travail de photographes africains dans un cadre inattendu, à l’air libre et en plein jour dans les jardins du parc.

Avec Akinbode Akinbiyi, Mimi Cherono Ng'okFranck Abd-Bakar FannyDelio Jasse,
Mouna KarrayKiluanji Kia HendaAla KheirMario MacilauZwelethu Mthethwa,
Aida MulunehUche Okpa IrohaAlexis PeskineGuy Tillim et Andrew Tshabangu.

FONDATION LOUIS VUITTON

« Art/Afrique »
Du 26 avril au 28 août 2017 à la Fondation Louis Vuitton

Les Initiés réunit une sélection d’oeuvres de quinze artistes emblématiques de la collection d’art contemporain africain de Jean Pigozzi, présentée pour la première fois à Paris et Être là est consacrée à l’Afrique du Sud, une des scènes les plus dynamiques du continent africain aujourd’hui. Ces deux propositions s’adossent à la présentation d’oeuvres de la collection liées à l’Afrique, selon un propos élargi au-delà du continent africain. 

À l’occasion de cet ensemble d’événements Art/Afrique, la Fondation Louis Vuitton s’associe à La Villette avec la création d’un billet commun proposé aux visiteurs des deux établissements. 

Pass FONDATION LOUIS VUITTON + LA VILLETTE = 15 €

ART PARIS ART FAIRE 2017

L’Afrique à l’honneur !
Du 30 mars au 2 avril 2017 au Grand Palais

Cette invitation offre un éclairage inédit à Paris sur les horizons artistiques africains contemporains. Qu’elles soient établies sur le continent ou en Europe, une quinzaine de galeries, réparties dans les différents secteurs de la foire, mettent l’accent sur une génération émergente et talentueuse d’artistes originaires du continent africain et des diasporas.

 

https://youtu.be/lrFTcO3pCvs

https://youtu.be/lrFTcO3pCvs

https://youtu.be/lrFTcO3pCvs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article