Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La pintade rose

Partie de loin et même partie de rien, Oprah Winfrey est considérée comme la personne la plus influente grâce à son émission télé The Oprah Winfrey Show, qui est à ce jour le programme le plus regardé de l’histoire de la télévision. A titre d’exemple, le dernier épisode, diffusé le 25 mai 2011, avait réunit 16,4 millions de téléspectateurs, soit sa plus grande audience depuis 18 ans.

Depuis, Oprah a lancé une nouvelle émission sur sa propre chaîne OWN (Oprah Winfrey Network), disponible sur le câble. Bien que l’audience ait du mal à décoller, Oprah Winfrey n’a rien perdu de son influence. En effet, le mois dernier, après que la star de la télévision américaine ait vanté les mérites de la friteuse sans huile Actifry de la marque Seb sur Twitter, l’action du groupe d’électroménager français a grimpé de plus de 4%.

En véritable femme entrepreneure, la star du petit écran a diversifié ses activités. Parallèlement à son métier d’animatrice, Oprah Winfrey a fondé Harpo Productions, sa propre société de production multimédia. En 2006, elle s’attaque au média radio, en animant son émission Oprah&Friends.  Elle édite également deux magazines O, the Oprah Magazine et O at Home, le premier axé sur le développement personnel et le second sur la vie familiale.

Avec toutes ses activités, sa fortune est aujourd’hui estimée  à 2,7 milliards de dollars.

L’innovation, à la base de son succès

Oprah Winfrey a popularisé et réinventé le genre du talk show people, en instaurant une nouvelle forme de communication : le « rapport talk » qui privilégie le lien entre l’intervieweur et son interviewé plutôt que l’information à obtenir (« report talk »).

Elle n’hésite pas à dévoiler des éléments de sa vie intime afin d’inciter ses invités à se confier, rendant ainsi ses émissions plus vivantes et plus proches de ses téléspectateurs. D’ailleurs, l’animatrice n’a jamais caché ses émotions sur son plateau.

 « Je crois que chacun de nous est appelé à faire quelque chose de vraiment spectaculaire pour soi-même dans sa propre vie »

Oprah entretient constamment un rapport de proximité avec son public, notamment via son site Oprah.com dans lequel elle partage les secrets de son succès. « A chaque action, égale réaction » pose t-elle. Cela suppose que pour amplifier son impact sur sa propre vie et sur le monde qui l’entoure, il faut avant tout croire en ses actes et y mettre toute son énergie.

« Je comprends ce principe jusque dans les fibres mêmes de mon être : l’énergie que je mets dans tous les aspects de ma vie, elle revient ensuite à moi » poursuit-elle.

Un principe qui l’a naturellement amené à des actions philanthropiques. En 2007, Oprah Winfrey a financé la création d’une école en Afrique du Sud. Elle s’est également servit de sa notoriété afin de récolter de l’argent pour des actions humanitaires. Un appel au don suite à l’ouragan Katrina a permis de récolter plus de 11 millions de dollars.

Un charisme qui a fait dire au magazine Vanity Fair : « Oprah Winfrey a plus d’influence sur la culture que n’importe quel président d’université, politicien, ou chef religieux, excepté peut-être le Pape. »

Oprah Winfrey, réussite et richesse américaine ()()()

Oprah Winfrey est née le 29 janvier 1954 aux Etats-Unis, et plus préci­sé­ment à Kosciusko dans l’Etat du Missis­sippi. Son enfance, plutôt malheu­reuse et marquée par des maltrai­tances, ne la prédis­po­sait pas forcé­ment à deve­nir une star. Trim­bal­lée entre sa grand-mère, sa mère puis son père, elle trouve fina­le­ment sa voie à 17 ans lorsqu’elle fait ses débuts de repor­ter sur une radio locale. La radio n’était qu’une petite étape, et c’est la télé­vi­sion qui va faire d’elle une reine. Ses débuts à Nash­ville sont vite un souve­nir, et elle gagne Chicago pour y présen­ter l’émis­sion « A.M. Chicago ». Parti­cu­liè­re­ment douée et à l’aise dans le domaine du talk-show, elle lance en 1986 l’émis­sion « The Oprah Winfrey Show ». A l’an­tenne jusqu’en 2011, ce show très à l’amé­ri­caine est tout simple­ment le programme le plus visionné de toute l’his­toire de la télé­vi­sion. Un tel succès a eu des réper­cus­sions sur la vie d’Oprah Winfrey. Elle est deve­nue une véri­table femme d’in­fluence, capable de peser jusque sur le résul­tat des élec­tions prési­den­tielles. L’argent s’est aussi mis à couler à flots, ce qui fait d’elle la milliar­daire noire la plus riche du monde. Un statut qui explique peut-être quelques caprices de diva, comme le scan­dale qu’elle fait dans la boutique pari­sienne Hermès qui a eu l’ou­tre­cui­dance de ne pas l’ac­cueillir un quart d’heure après la ferme­ture.

1. C'est en 1954 qu'Oprah Winfrey voit le jour dans la ville de Kosciusko, située dans le Mississippi. Et Kosciusko a bien un rapport avec Nathalie puisque la commune doit son nom à un ancêtre de la candidate à la mairie de Paris, Thaddeus Kosciusko, héros de la guerre d'indépendance américaine.

2. Son vrai prénom est... Orpah, issu de la bible. "Personne n'arrivait à le prononcer correctement et intervertissait tout le temps le p et le r. C'est donc devenu Oprah", raconte-t-elle. À sa naissance, sa mère, Vernita, domestique, et son père, mineur, sont encore adolescents. Ils ne restent que quelques mois ensemble. Jusqu'à l'âge de 6 ans, Oprah est élevée par sa grand-mère dans une ferme. À la dure.

3. À 3 ans, Oprah sait déjà lire. C'est sa grand-mère qui lui a appris. À l'église, la fillette récite des versets de la bible avec une telle facilité qu'elle est surnommée "The Preacher". Ballottée entre son père (qui vit à Nashville, dans le Tennessee) et sa mère, battue, abusée sexuellement au sein de sa propre famille, Oprah se réfugie dans les études. C'est une élève brillante, très appréciée de ses camarades qui l'élisent "fille la plus populaire" du lycée. À 17 ans, elle devient aussi Miss Black Tennessee.

4. Étudiante en communication, elle se voit offrir un travail dans une chaîne locale de Nashville puis à Baltimore, dans le Maryland. Elle n'a qu'une petite vingtaine d'années. Elle co-présente le JT de 18 heures avant de se voir confier l'animation de son premier talk-show. Elle réalise qu'elle veut faire ça "pour le reste de ma vie."

5. Elle file ensuite à Chicago où son émission est rebaptisée modestement The Oprah Winfrey Show. Elle est d'abord diffusé localement puis, à la rentrée 1986, vu son succès, sur ABC, réseau national

6. Au fil des années, Oprah Winfrey réussit à bâtir un véritable empire médiatique. Il y a son talk-show où l'on parle aussi bien de société, de people que de culture etc. Puis sa propre chaîne de télévision OWN : The Oprah Winfrey Network (Sa spécialité ? Confesser les stars). Elle a aussi son magazine, un mensuel tout simplement intitulé O, The Oprah Magazine. En couverture ? Oprah et uniquement Oprah. À quelques exceptions près : comme ce numéro où Michelle Obama a été invitée, ou cet autre, spécial Noël, où elle a accepté de partager la Une avec l'animatrice Ellen DeGeneres. Elle est, selon Forbes, la célébrité la plus puissante de la planète.

7. En septembre 2004, pour le premier numéro de la nouvelle saison de son talk-show, Oprah a offert à tous les membres du public... une voiture. Six ans plus tard (pour ce qui allait être la 25e et dernière saison de son émission), elle a envoyé tout le monde en Australie !

8. Oprah Winfrey souffre d'une surprenante phobie : la chicléphobie. Soit la peur... des chewing-gums !

9. Depuis près de trente ans, elle partage, discrètement, la vie de Stedman Graham, "auteur, éducateur, entrepreneur, consultant." Ils se sont fiancés en 1992 mais ont finalement décidé de ne jamais se marier et décrété que leur union serait simplement "spirituelle".

10. Oprah a toujours voulu être actrice. En 1985, Steven Spielberg la dirige dans La couleur pourpre, d'après le roman d'Alice Walker. Le film est nommé 11 fois aux Oscars, elle-même se retrouve citée dans la catégorie "meilleure actrice dans un second rôle." Le long métrage fait un zéro pointé. Elle se rattrapera peut-être avec Le majordome, déjà un des favoris de la prochaine cérémonie, et qui a fait pleurer à chaudes larmes Barack Obama.

Marrant ! Son émission sur le câble américain est "OWN, mes initiales...

Commenter cet article