Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de la Pintade Rose Rainbow

Le blog de la Pintade Rose Rainbow

Coups de cœur, coups de bec d'une habitante de Sant Nazer (44600)


RBG, la juge américaine Feministe ()()

Publié par La pintade rose sur 15 Octobre 2018, 08:12am

Catégories : #j'aime, #Femmes Femmes...

    Une icône moderne, elle a changé le monde . Je suis en admiration !

Doyenne de la cour suprême américaine, Ruth Bader Ginsburg est l'un des derniers espoirs des démocrates. En effet, elle est la dernière, à un poste si important, à s'opposer à la politique du président Républicain Donald Trump. Anti-conservateur, anti-IVG, contre le sexisme et l'homophobie, Ruth Bader Ginsburg a tout pour lui déplaire.

Pour les évolutions sociétales depuis les années 70

Le 14 juin 1993, alors qu'il est président des États-Unis, Bill Clinton la nomme à la cour suprême pour, entre autres, promouvoir la diversité et rétablir la parité. En plus de nommer une femme, il nommait une féministe.

Ruth Bader Ginsburg est une fervente défenseuse des droits des femmes et a su se battre pour toutes les causes qui dérangeaient les conservateurs depuis 40 ans : les égalités salariales, l'avortement, le mariage gay, la contraception, ... Autant de sujets qui révulsent les conservateurs et désormais l'actuel président Trump. Si elle est si connue, c'est parce que tout au long de sa carrière, elle a fait en sorte que chacun vive avec son temps, dans son époque, et surtout que la législation suive ces changements dans la société.

Femme engagée sans aucune faiblesse

À 83 ans, Ruth Bader Ginsburg est admirable et n'a pas l'intention de céder sa place, surtout pas aujourd'hui alors que Donald Trump vient d'être élu. Et au-delà des nombreuses ripostes à l'encontre du président des États-Unis, son parcours tout entier la fait entrer dans l'Histoire. En effet, elle fut, au départ, la seule femme juge de la cour suprême américaine. Côté vie privée, elle a survécu à deux cancer, l'un du colon, l'autre du pancréas, l'un des plus fulgurants normalement. Comme si ses nombreux combats maintenaient sa santé de fer.

Résistante à toute épreuve, considérée comme l'une des plus progressistes, la juge est également très appréciée pour ses nombreuses critiques à l'encontre de Donald Trump qui n'espère qu'une chose : la congédier. On dit même que son équipe se préparerait à sa retraite et sait déjà qui la remplacera.

 "RBG - Ruth Bader Ginsburg, deuxième femme à avoir été nommée à la Cour Suprême des Etats-Unis. A 85 ans, l'ancienne avocate féministe est devenue l'icône de la jeunesse américaine démocrate, et incarne la dissidence dans l'Amérique de Donald Trump. BC'est un petit bout de femme d'1,52 mètre mais la grande dame de la cause féministe aux Etats-Unis. Ruth Bader Ginsburg incarne à 85 ans la dissidence, elle qui a ouvert les portes du droit et de la loi aux femmes. 

Nommée à vie à la Cour Suprême par Bill Clinton, elle apparaît comme l'un des derniers remparts à l'ultra-conservatisme de Donald Trump au sein de l'institution, après la prestation de serment de Brett Kavanaugh.

son contraire: (La nomination du juge conservateur Brett Kavanaugh à la Cour suprême est compromise par les accusations d'agression sexuelle de deux femmes. Christine Blasey Ford, est l'une d'elles. Cette universitaire de 51 ans, l'accuse d'une agression sexuelle remontant à leurs années de lycée dans la banlieue de Washington.Deborah Ramirez, 53 ans, est l'autre accusatrice. Elle a déclaré que, lors d'une soirée arrosée à l'université de Yale dans les années 1980, Brett Kavanaugh avait sorti son sexe devant elle, la contraignant à le toucher alors qu'elle le repoussait.Brett Kavanaugh nie catégoriquement ces allégations.)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents