Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de la Pintade Rose Rainbow

Le blog de la Pintade Rose Rainbow

Coups de cœur, coups de bec d'une habitante de Sant Nazer (44600)


Le démon de la race pure §§§

Publié par La pintade rose sur 27 Janvier 2019, 08:34am

Catégories : #Femmes Femmes..., #Je déteste

Dès 1788, le Danemark rendit obligatoires la déclaration et le traitement des maladies vénériennes et contagieuses, d’abord à l’échelle d’une province puis, un an après, pour l’ensemble du pays. Le premier en Europe du Nord, il adopta, en 1929, une loi de stérilisation et pratiqua une politique d’eugénisme « négatif » (c’est-à-dire visant à prévenir la procréation d’individus atteints de tares ou de maladies héréditaires), qui sera également celle de la Suède, de la Finlande et de la Norvège. Il se distingue aussi de ces pays parce qu’il n’a connu ni mouvement ni institutions eugénistes.

Une part du succès de l’eugénisme tient aux liens étroits qu’il entretient avec les principaux courants idéologiques de la fin du xixe siècle : l'évolutionnisme, qu’il soit libéral-spencérien ou marxiste, le malthusianisme, le darwinisme social ou le racisme trouveront tous à s’articuler à l’eugénisme. Comme l’ensemble de ces idéologies, l’eugénisme tire sa légitimité des rapports qu’il entretient avec la science. L’eugénisme peut ainsi être considéré comme une « idéologie scientifique » au sens que lui donne Georges Canguilhem. Il s’appuie sur une science instituée dont il utilise le prestige pour légitimer un projet politique. L’eugénisme partage avec la science biologique des présupposés héréditaristes et, pour un temps, une même approche statistique des populations. Pour André Pichot, ce rapport n’est cependant pas univoque. Si la science biologique participe à la légitimation de la doctrine eugéniste, cette doctrine renforce en retour le rôle social de la science. Le projet eugéniste participe ainsi à la construction de l’image que la science de la fin du xixe siècle se fait d’elle-même et qu’elle veut refléter aux yeux du reste de la société : l’eugénisme figure aux côtés de la vaccination ou de l’électricitéau nombre des bienfaits que la science entend offrir à l’humanité. 

 

 

Le démon de la race pure §§§
Le démon de la race pure §§§Le démon de la race pure §§§

Situé dans le détroit danois du Grand Belt, l'îlot quasi désert de Sprogø abrite de sinistres souvenirs. Entre 1922 et 1967, il accueillit en effet une clinique eugéniste. Des médecins y stérilisèrent des femmes attardées, des «filles mères» ou des prostituées. Cette ombre portée sur le passé politique du Danemark, Jussi Adler-Olsen la révèle dans le quatrième tome d'une série mondialement célèbre: «Département V».

Le démon de la race pure §§§
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents