Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de la Pintade Rose Rainbow

Le blog de la Pintade Rose Rainbow

Coups de cœur, coups de bec d'une habitante de Sant Nazer (44600)


Carolin Emcke,une grande figure intellectuelle de notre temps §§§

Publié par La pintade rose sur 21 Octobre 2019, 11:31am

Catégories : #Femmes Femmes...

Qui sommes-nous vraiment ? Qui pouvons-nous être ou devenir ? Sommes-nous véritablement libres de vivre notre désir dès lors que nous nous écartons d’une certaine norme ? N’a-t-il qu’une seule forme ou évolue-t-il au cours de notre existence – pour devenir plus profond, plus doux, plus radical ?

Philosophe et correspondante de guerre, l'auteur explore les ruses du désir, de ses premières manifestations adolescentes jusqu'aux abords des champs de bataille. Entre l’essai et le témoignage, ce récit se lit d’un seul souffle, comme le journal d’un désir sexuel et amoureux en formation. Carolin Emcke y relate comment elle a découvert son propre désir, qui n’est pas celui de « tout le monde ». Elle s’adresse à toutes celles et tous ceux qu’on prive de leur désir, et, par là, de leur dignité.

Un hymne à la liberté traversé par le tragique, où l’intime se mêle magistralement au politique.

Née en 1967, Carolin Emcke a étudié la philosophie, les sciences politiques et l’histoire à Londres, Harvard et Francfort-sur-le-Main avec Jürgen Habermas, dont elle est proche. Elle a été grande reporter de guerre de 1998 à 2013 et a notamment couvert les guerres du Kosovo, du Liban et d’Irak. Contre la haine, couronné par le prestigieux Prix de la Paix des libraires allemands en 2016 et publié au Seuil en 2017, a été unanimement salué par la critique.

 
 

Philosophe, reporter de guerre, militante homosexuelle !

Elle écrit et tient régulièrement des conférences sur la mondialisation, la théorie de la violence, le témoignage, l'homosexualité, la photographie et les identité culturelles. Dans son texte Stumme Gewalt (Violence silencieuse) publié en 2008, elle raconte que son parrain Alfred Herrhausen, l'ancien porte-parole de la Deutsche Bank, a été tué le 30 novembre 1989 dans un attentat perpétré par la Fraction armée rouge (RAF). Elle demande qu'il soit permis aux meurtriers de parler, de passer aux aveux sans être punis pour « faire fondre le mur de glace qui enferme dans le silence les meurtriers et les victimes. ». Cet appel à plus de dialogue dans la société lui a valu le prix Theodor Wolff.

 

Dans son livre autobiographique Wie wir begehren (Comment nous désirons) (2012), Emcke analyse la découverte de son homosexualité. Elle décrit son propre désir mais aussi l'exclusion sociale qu'elle a subie à la suite de son coming-out.

 

Son premier ouvrage traduit en français, Contre la haine. Plaidoyer pour l'impur, analyse les principes de la haine raciale, sexiste et sociale dans un essai mêlant réflexions philosophiques, pratique journalistique et littérature.

Carolin Emcke,une grande figure intellectuelle de notre temps §§§Carolin Emcke,une grande figure intellectuelle de notre temps §§§

“Quand je dis oui…”, essai hybride très personnel, l’intellectuelle allemande explore les suites du mouvement #MeToo et les questions liées au consentement.

Elle a écrit sur la violence déchaînée contre les migrants dans son pays, l’Allemagne (Contre la haine, 2017). Exploré les ressorts de la libido (Notre désir, 2012, traduit en français en 2018). À 52 ans, Carolin Emcke est une figure intellectuelle de son pays. Elle fut élève de Jürgen Habermas, grande reporter en Afghanistan, au Kosovo ou en Irak, chroniqueuse au Süddeutsche Zeitung. Ses écrits mêlent, dans un style bien à elle, l’intime et l’universel, expériences personnelles, réflexions philosophiques et analyses politiques. Son dernier essai est un monologue écrit à la première personne, qui ausculte les violences faites aux femmes, la valeur du consentement et l’importance de nommer les choses, prélude à la pensée critique. « Quand la violence demeure abstraite, quand il n’y a pour la définir ni descriptions ni termes concerts, elle demeure inimaginable, invraisemblable, intouchable. » Rencontre à Paris, à l’occasion de la sortie de Quand je dis oui…(Seuil, 3 octobre 2019)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents