Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Nov

Réussirons-nous à nettoyer toutes les eaux et boire potablement §§§

Publié par La pintade rose  - Catégories :  #J'aime, #je n'aime pas

En pêchant avec un gros aimant, on découvre des tas de saloperies jetées par des gens qui n’ont aucune pudeur, qui polluent la planète en jetant dans la mer, fleuves et rivières.

Les déchets qui n’ont pas coulé ou qui n’ont pas été emportés au large, dérivent et s’échouent sur nos plages.
 En plus de constituer un défi écologique majeur, ils sont une pollution visuelle ayant de réels impacts sur l'économie locale. C'est donc toute l’activité touristique qui peut en subir les conséquences : diminution du nombre de touristes, baisse de la fréquentation, image négative de la commune etc.....
Seulement, si les petits gestes du quotidien et les Opérations de ramassages de déchets sont d'une importance cruciale pour éviter cette pollution désastreuse, il est nécessaire d'agir rapidement et à plus grande échelle pour préserver l'écosystème marin. C'est justement l'objectif de l'association Ocean Cleanup qui vient de déployer son système de barrage flottant de 20 millions de dollars conçu pour tenter de nettoyer et éventuellement recycler les milliers de tonnes de déchets contenus dans la zone du Great Pacific Garbage Patch.


Débarrasser les océans des déchets plastiques

Déployé samedi depuis la baie de San Francisco, le système de barrage flottant de 600 mètres de long 

mis au point par Boyan Slat devrait permettre de récolter plus de 68 000 tonnes de déchets par an. Plusieurs semaines d'essais seront cependant nécessaires afin de voir si les problèmes constatés sur le prototype placé en mer depuis octobre 2018 ont pu être correctement résolus.

 

Ce barrage doit en effet prend une forme de U en suivant les courants marins, c'est ainsi qu'il parvient à collecter les plus gros déchets suivant le même courant et flottant à la surface de l'eau. Les plus petits déchets peuvent quant à eux être récupérés grâce à un filet attaché à la base du flotteur, d'une taille de seulement trois mètres afin de ne pas capturer d'animaux marins. Une fois que le système sera saturé en déchet, un navire interviendra pour emmener les déchets sur la terre ferme afin de les trier et de les recycler.


Ce système de barrage flottant doit encore faire ses preuves en haute mer, là où il devrait être remorqué après sa phase de test, d'ici octobre 2019. S'il fonctionne comme prévu, des dizaines d'autres barrages pourraient être déployés et permettraient de réduire de moitié

 la grande poubelle du Pacifique durant les cinq premières années. L'objectif à terme est de réussir à réduire de 90 % les déchets plastiques dans les océans !

Il coute 335 euros.

LPR

Commenter cet article

Archives

À propos

Coups de cœur, coups de bec d'une habitante de Sant Nazer (44600)