Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce sont bien entendu le plus souvent les femmes qui sont victimes de la violence. Toutefois, il existe d'autres situations de violence dans le couple: celle exercée par une femme sur un homme, rare, mais existant (certains hommes sont déjà venus en consultation chez moi pour aborder la question de la violence de leur compagne). Cette violence est très problématique aussi, puisque le fait d'être un homme ne permet pas ipso facto, simplement parce qu'il est un homme, de réagir à la violence de sa conjointe.

Parfois, ce sont les disputes qui dégénèrent fréquemment. Il n'y a pas Monsieur qui bat Madame, ou l'inverse, mais tous les deux en viennent aux mains, se donnent des gifles, des claques, des coups, sans qu'il y en ait un des deux qui soit l'agresseur, et l'autre l'agressé.

Enfin, il y a également les situations dites de violence psychologique, où l'un des deux conjoints va systématiquement dénigrer, humilier, rabaisser, insulter, isoler, repousser l'autre en créant beaucoup de souffrance.

Généralement, la violence s'installe très progressivement. La première manifestation de violence passe, plus ou moins, inaperçue. Typiquement, il s'agit d'une apparente 'grosse colère' de monsieur. Celui-ci va par exemple jeter un objet, se montrer physiquement menaçant, ou agresser verbalement, ou se montrer grossier (Ta gueule!!). S'il n'y a pas véritablement de casse, ce premier signal d'alarme très sérieux va être minimisé. Monsieur va se trouver des excuses, Madame va lui trouver des excuses et ne lui indiquera pas, fermement, que la situation est inacceptable pour elle.

La prochaine crise est juste un peu plus grave; cette fois-ci, il l'a bousculée. Mais elle, par amour, passera encore l'éponge. Monsieur tout penaud demande pardon et promet. Il explique qu'il est tendu au boulot. On se réconcilie. On fait l'amour. Et ainsi de suite jusqu'à des situations qui peuvent devenir gravissimes. La domination violente s'installe d'un côté, la peur s'installe de l'autre.

Hélas! le cycle de la violence est engagé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article